Photo by Kate Stone Matheson / Unsplash

Linux et Webmin ou le RAID software via WebUI (pour les flemmards)

14 juil. 2022

Ok, que vous soyez fainéant comme moi ou juste un peu paresseux, manipuler MDADM en console n'est pas très compliqué mais passer par une WUI peut être pratique.

Webmin est un très ancien outil de gestion de serveur(s). Comme il doit gérer la machine il s'installe "en dur" et non en Docker. L'accès à la WebUI se fait via les identifiants SSH (mais avec mot de passe).

Et pour gérer du RAID ça se passe dans Hardware/Linux RAID. Faites un tour sur Partitions on Local Disks avant histoire d'effacer les éventuelles partitions déjà présentes.

Sur ce serveur, le SSD de l'OS (128Gb) comporte 2 partitions, le  SATA de 750Gb 1 (rClone Cache) et le SSD 400+Gb aussi (Usenet). Le reste est à 0 et sera utilisé pour des RAID.

On peut ensuite gérer/créer/supprimer des RAID à foison. Par exemple ici un RAID0 de 5.45Tb (3 disques de 1.86Tb) qui servira pour des données "éphémères" et un RAID1 de 931Gb (2 disques de 953Gb) pour des données persistentes.

Je rappelle au passage qu'un RAID (autre que 0 évidemment) n'est pas une sauvegarde (cf 3-2-1), plutôt un moyen de récupérer/relancer rapidement une machine.

Il prend également en charge le RAID linéaire ("à la unRAID") où on peut mettre bout à bout X disques de capacités différentes. Pensez à faire une partition de récupération quand même ("spare") de taille condéquente.

Voilà, article rapide du 14 juillet :)  Webmin sert à bien d'autres choses (firewall, MàJ, monitorings divers, accès FTP/SSH, etc).