Photo by Spencer / Unsplash

Linx 12x64 sous Manjaro Linux, pour moi la meilleure tablette de lecture ebooks, comics...

Global 26 juin 2022

Si ma femme est plutôt format Kindle, je préfère lire les comics/BD/ebooks sur une tablette grand format.

J'ai longtemps cherché la perle rare, qui AMHA n'existe pas encore, c'est-à-dire une tablette format A4 (21 x 29.7 cm/ 8,5 x 11 pouces), couleur, qui reste légère et supporte Linux (plutôt qu'Android, pour la rendre plus complète). Surtout que contrairement aux écrans PC/TV récents, la diagonale est très souvent amputée de larges bordures.

Ayant déjà un LapBook Air de chez Chuwi (copie MacBook Air au cas où vous n'auriez pas pigé, qui tourne "au poil" sous Manjaro Xfce/KDE), j'ai été attentif à leur tablette Hi10 . Mais l'écran 10.1" ne me convenait pas.

Il y a des années j'ai donc jeté mon dévolu sur la Linx 12x64 (AMZ/constructeur). 12 pour 12.5" (1920x1080p) et 64 pour une architecture 64bits (ce qui permet d'y installer Linux sans trop s'enquiquiner).

930 grammes, tactile, micro HDMi, Bluetooth, WiFi, Quad Core @1.84Ghz, 4GB de RAM, 64Gb de stockage (eMMC) qu'on peut étendre via microSD et un clapet/clavier QWERTY amovible. Ainsi qu'une autonomie confortable, selon utilisation/OS, de +/-4h (d'après mon expérience vu que je l'ai depuis 3/4 ans).

C'est bien sûr livré avec Windows 10. Qu'on peut d'ailleurs réinstaller très facilement vu qu'ils proposent des ISO de récupération via MEGA ^^'

A l'époque je ne connaissais pas RustDesk pour me connecter simplement et rapidement à distance au PC et faire un beau screen.

L'un des intérêts de cette tablette 64bits est qu'on peut y installer Linux ou Android (x86).

Concernant Linux on se casse malheureusement les dents sur les pilotes vu le manque de compatibilité avec les CPU Atom. Et ici, outre le Bluetooth et les caméras, c'est surtout le WiFi qui en pâtit.

Fort heureusement Brazenwinter a publié de quoi nous aider sous Archlinux. Et ça tombe bien vu que c'est ma distro "desktop" de tous les jours. Au final seuls le Bluetooth audio et les caméras resteront muet/aveugles sous Manjaro. Ce qui ne m'empêche pas d'accéder à mon Ubooquity (Docker/config) que ce soit en WiFi ou Bluetooth via la connexion réseau de mon smartphone.

Du coup il suffit de récupérer une ISO de Manjaro (KDE, après tests ça ne marche pas avec Xfce et Gnome), d'en créer une clé USB bootable, d'y déposer au passage les drivers de Brazenwinter et on peut passer à l'installation classique.
Pour se faire il faut au préalable aller dans le BIOS (F2) et changer le Secure Boot Mode en Custom. Au reboot on peut choisir notre clé USB via F7.

Attention à bien sélectionner un clavier English UK (et non US) pour que ça corresponde à ce qu'on a sous les doigts.

Cette installation se fera donc hors ligne puisque pas de driver WiFi compatible. Comme Windows ne m'intéresse pas j'installe Manjaro sur tout le disque, sinon on peut préférer un dual boot.

Une fois l'installation terminée, y copier les drivers en suivant ses recommandations :

sudo cp 4345r6nvram.txt /lib/firmware/brcm/brcmfmac43455-sdio.txt
sudo cp brcmfmac43455-sdio.clm_blob /lib/firmware/brcm/brcmfmac43455-sdio.clm_blob
sudo cp BCM4345C0_003.001.025.0110.0169.hcd /lib/firmware/brcm/BCM43455C0.hcd

Ce sont des firmwares Broadcom (sources 1 et 2).

Et relancer le driver puis rebooter (pas obligatoire mais préférable)

sudo modprobe -r brcmfmac && sudo modprobe brcmfmac && sudo reboot

Reste la question de la rotation automatique de l'écran. Pour rappel, c'est pour KDE (sans doute aussi Xfce et Gnome, du moment que c'est X11 et non Wayland).

Le fichier 61-sensor-local.hwdb de Brazenwinter ne m'a pas servi. J'ai installé iio-sensor-proxy (Gitlab/AUR) et screenrotator-git (Github/AUR) puis rebooté.

Mots clés