StarCraft 2 : MàJ 3.0, BETA Legacy Of The Void et eSport français

Je joue peu. Surtout sur Linux même si STEAM (d’ailleurs j’ai acheté ARK: Survival Evolved ce matin, pas encore testé), entre autres, commence à sortir pas mal de versions pour “Ubuntu” depuis qu’ils ont lancé leur système de jeu maison : STEAM OS. Mais heureusement la plupart des jeux pour Windows s’émulent plutôt bien par exemple via PlayOnLinux.

 

 

starcraft2

Je suis cependant fan de la licence StarCraft de BLIZZARD, depuis BroodWar (version 1, fin des années 90).

Ce jeu de Stratégie Temps Réel implique à la fois réflexion, réactivité et maîtrise de ses stratégies comme de celles de son adversaire. Le tout étant facilité (enfin c’est très relatif et demande des années de pratique pour être dans les meilleurs) par un système de jeu très basique :

  • 3 races jouables, aux technologies propres : Terran (Age of Tomorrow), Zerg (Aliens) & Protoss (Predator),
  • 2 ressources à récolter pour se développer,
  • Avec l’objectif de savater le plus vite possible le gars en face.

La difficulté du jeu réside principalement dans la vitesse de développement (qui se joue à 5 secondes près) mais aussi et surtout dans la faculté de lecture du jeu adverse, qu’on ne voit qu’en allant délibérément chercher l’information (le jeu appliquant le principe du brouillard de guerre), afin de s’y adapter et la contrer ou la surclasser.

Très concrètement mes parties “pour le fun” en solo ou entre amis peuvent durer 1h alors qu’une partie en ligne dépasse rarement les 30 minutes et que certains pro-gamers peuvent expédier ça pendant que votre café coule (mug sur Nespresso). En effet une fois qu’on se rend compte qu’on est en fort décalage de population, de ressources et de développement technologique il ne sert plus à rien de continuer la partie qui est perdue d’avance dans 99% des cas.

 

Pour vous faire une idée d’un jeu “pro”, voici une suite de matches entre 2 coréens.

 

Je parle de pro-gamer car ce jeu, comme d’autres, se joue pour le plaisir mais aussi de manière professionnelle. Ça peut prêter à sourire mais il y a un bon pactole (exemples de prize pools divers) en jeu dans pas mal de compétitions nationales et surtout internationales. Sans compter les produits dérivés, les sponsors et toutes les sociétés gravitant dans ce monde. C’est le penchant virtuel du sport dans la vie réelle : retransmissions (Web), commentateurs, managers, gaming-house (centres d’entraînement) et même des lieux dédiés à la retransmissions d’événements et au jeu en réseau, sur place.

J’apprécie particulièrement la spécificité de ce jeu parmi les autres plus connus que sont Counter Strike, Dota, League Of Legend etc, qui se joue en solo. Certes au sein d’une structure de jeu (équipe du nom du sponsor principal) mais où chaque joueur est seul lors de son match et peut -ou non- assurer lui-même la victoire de son équipe. Je trouve intéressante cette notion de responsabilité individuelle dans la réussite collective, qui change de 90% des autres jeux.

Le joueur professionnel typique est jeune (16/25 ans en moyenne) du fait d’une meilleure réactivité dans les doigts (certains montant à 600 actions -au clavier- par minute en match) et surtout… coréen (du Sud évidemment). Je ne sais pas pourquoi. Peut-être du fait d’un flegme inné ou… d’articulations génétiquement supérieures, allez savoir ^^

Classement actuel mondial : 15 coréens et 1 français. UN FRANÇAIS !!!!! Baguette !  

C’est que ça commence du coup à intéresser des médias mainstream tout ça, voire même la Présidence :)

 

Logo_OGaming

Pour rester dans le chauvinisme, léger, je me dois aussi de vous parler de 2 frangins, fans de jeux vidéos dont SC2, qui ont commencés dans leur appart à commenter des parties de SC2 postées sur YouTube et sont devenus en l’espace de 3/4 ans LA référence française en ce qui concerne l’eSport. Non, ils ne sont pas pro-gamers. Non, ils ne sont pas sponsors. Ils ne sont pas non plus managers. Ils sont commentateurs, retransmetteurs officiels de certaines compétitions internationales, organisateurs d’événements dédiés notamment à SC2 et LOL, déconneurs, et incarnent, pour moi, l’essor professionnel (aka “pris au sérieux”) du jeu vidéo en France : Pomf & Thud. Soit Alexandre et Hadrien NOCI.

De la P&T caverne, leur appart, ils sont passés à leur société Alt Tab Productions plus connue via son site Ogaming.tv. Là aussi “baguette !” car il fallait le faire :)

Entre les idées reçues, les licences de diffusion accordées selon la bonne volonté des éditeurs des jeux, les moyens financiers requis pour monter une boîte (dédiée aux jeux vidéos de surcroît), créer et organiser des événements (trouver des dates qui ne dérangent pas les gros organisateurs US notamment, récompenses, présence de joueurs internationaux, hébergements, locaux, matériel, com’ toussa toussa), la concurrence (pas le bon terme mais vu l’heure ça ira bien) déjà en place comme JV.com ou d’autres “YouTubeurs” etc, il fallait avoir une sacrée envie de regarder des geeks jouer à des jeux vidéos pour réussir ce pari. Risqué mais innovant et visiblement à succès.

Exemples d’événements organisés et/ou couverts par OGTV :

Bien entendu les deux frères évoluent avec une équipe technique mais aussi de “casteurs” dont Moman, Anoss, Imre et Funka pour SC2 et Chips & Noi pour LOL.

 

 

LOTV

Pour en revenir à SC2, cette seconde version du jeu est scindée en 3 volets :

  1. StarCraft 2, publié en 2010, jeu complet, avec une campagne axée sur la race Terran,
  2. SC2 : Heat Of The Swarm, extension axée sur la race Zerg,
  3. SC2 Legacy Of The Void, 3ème volet donc mais cette fois en mode autonome. Elle ne requiert donc pas de posséder les versions précédentes pour être jouable. Et bien entendu le suite logique est que la campagne est cette fois-ci axée sur la race Protoss.

Chaque nouvelle “version” du jeu apportant sont lot de nouveautés pour chaque race en terme d’unités mais aussi de gameplay et donc de “metagame” (stratégie). Les patchs quant à eux s’axent principalement sur la correction de bogues et le nivellement des unités (puissance, coûts, portée, temps de charge etc).

Vous avez également un grand nombre de cartes solo ou jusqu’à 14 joueurs, pour certaines conçues par des joueurs de la communauté. En effet un autre point fort de ce jeu vient de l’intégration de cartes et modes conçus par les joueurs. certains modes rendant le jeu totalement… différent et permettant par exemple de jouer avec les unités des années 2000 ou celles de la version LOTV à venir (avant la parution de la BETA), de jouer une sorte de FPS ou encore sur le fameux thème du Tower Defense.

A noter également la possibilité de charger des replays de parties, dont celles de pro-gamers afin d’étudier leurs stratégies. Le replay permettant de voir toutes les informations de production etc comme si on y était voire même de reprendre le jeu à un instant T afin de soi-même jouer et ainsi “créer” une fin alternative à la dite partie. On peut tout aussi bien se contenter de visionner des vidéos commentées comme par exemple via SC2replay.

Le dernier patch 3.0 apporte nombre de corrections/améliorations mais aussi de nouveaux bogues. Je me contenterai de vous partager la nouvelle interface du jeu qui est plus moderne et me semble de fait plus ergonomique :

 1

 

2

 

 

Legacy Of The Void sortira le 10 novembre prochain et est déjà jouable via la BETA, maintenant accessible à tous via son compte Battle.net.

Outre les nouvelles unités et la mise à jour de certaines de leurs caractéristiques le jeu va prendre une nouvelle tournure puisque nous démarrons la partie avec beaucoup de plus d’ouvriers. Donc plus de ressources, plus vite et plus de possibilités de stratégies offensives/défensives dès les premières mlinutes de jeu.

Cette dernière version marque également le retour du mode Archonte de SC1. Soit la possibilité de jouer à deux mais sur la même base. En parallèle du fun, voire du bronx le temps de se coordonner, il sera alors possible d’aller beaucoup plus loin dans l’attaque et la collecte des ressources puisque chaque joueur sera autonome et “dédié” à telle ou telle stratégie. Je suis très curieux de voir des joueurs pro s’y essayer :)

Voici 3 petites mises en bouche :

  • L’introduction,
  • Quelques nouveautés pour les 3 races,
  • Un petit showmatch en mode Archonte, casté en français.

 

 

 

(157 vues)

Poster un Commentaire

  S’abonner  
Notifier de